Un cliché pour un candidat (25)

Très en colère ce matin. Alors qu’un mouvement de grève, des plus légitimes, secoue l’entreprise depuis plusieurs semaines, la réponse de la direction n’est toujours pas de négocier. Pire, elle veut montrer les muscles, en envoyant des huissiers et en sortant du chapeau une jurisprudence sur l’encadrement du droit de grève. Continuité du service public, dit-elle, alors que depuis des années, il est abîmé par des dérives de management, de faillite morale, et de choix stratégiques qui mettent l’entreprise en danger. Et nous salariés, dans la lutte, alors que nous demandons des remises à plat de décisions iniques dans l’organisation du travail, nous voilà à la merci de directeurs qui veulent faire régner la terreur. Le conflit va sans doute se durcir dans une entreprise qui mérite autre chose en terme de dialogue social. Tout autre chose même , mais  j’en parlerai plus tard dans ce blog. Aujourd’hui je voulais témoigner de ma solidarité aux salariés menacés par ma direction et apporter tout  mon soutien  aux grévistes.

Mais restons positifs, et que la campagne textile continue ….

Merci Fred !!!

Merci Frédérique  !!!