Coulisses et confidences (2)

 On en apprend de belles autour de la succession de Rémy Pflimlin. D’abord, il y’a une grande impatience autour du  rapport Schwartz. On perd toujours son prénom quand on écrit des rapports. Vous savez ce rapport qui doit en fait établir la feuille de route du prochain Président de France Télévisions. Logiquement sa sortie devait intervenir avant le lancement de la procédure de candidature auprès du CSA. Et ça commence le 9 mars donc, à priori ça devrait pas tarder. A moins, qui sait, que cette feuille de route existe déjà en coulisses, pour que le candidat préféré du CSA et de l’Elysée puisse déjà s’en imprégner. Moi aussi, je suis impatient , parce que je voulais recopier le rapport Schwartz et l’envoyer au CSA, pour avoir mes chances de devenir PDG. Une jolie transparence organisée malgré tout dans cette histoire, mais en plus dans l’ombre il se passe des choses. Et sans me vanter voici une petite révélation.

Depuis des semaines des cadres de France Télévisions (Directeur Régionaux des Antennes, Administrateurs, responsables en régions et autres grands penseurs), préparent un projet pour France Télévisions. Un projet stratégique pour candidater et surtout pour protéger leurs emplois en régions. Par crainte que le projet présidentiel à venir (dicté en parti par l’actionnaire) soit un projet fermement hostile aux régions de France 3 . Donc voilà nos chers amis de l’ombre en train de rédiger un joli projet (du coup très anti-parisien et conspuant l’antenne nationale) et de chercher quelqu’un pour porter leur drapeau de rebelles d’un jour. Sauf que voilà aucun « grand nom » du PAF ne veut aller à la bataille, et surtout pas des anciens de la maison France Télévisions, maintenant installés dans le privé. Donc le projet des « cadres félons » restent pour l’instant à l’abri des regards. Le groupe préférant sans doute ne pas insulter l’avenir et surtout le prochain pouvoir à la tête de France Télévisions. Mais mon petit doigt me dit que ce projet pourrait malgré tout devenir public, ces prochains jours, anonymement et peut-être aller ainsi jusqu’au CSA. Mais si nos amis rebelles d’un jour avaient imaginé ce plan, c’est sans doute qu’ils en savent long sur le projet qui pourrait l’emporter et dessiner les 5 prochaines années du groupe audiovisuel. Une carte France 3 calquée sur la réforme territoriale ( donc moins de régions), un plan » nouvelles technologies » pour transformer le groupe en un gigantesque média numérique ? C’est ce qui se murmure avec en prime des profils de candidats qui viendraient beaucoup plus de groupe comme Orange (actuels et anciens) , que de professionnels de la télévision . Voilà pour aujourd’hui , j’irai malgré tout porter mon projet le 9 mars prochain , pendant qu’ils s’amusent et écrivent en cachette notre avenir et notre fin.