Un cliché pour un candidat (28)

Hier vous avez pu lire mon projet éditorial pour France Télévisions, fruit du travail des militants du SNJ à travers le monde, puisque les rédactions du groupe se trouvent partout sur le globe. France ( locales, régionales, nationales ), Outre -mer, bureaux en Europe, en Afrique, en Chine, aux États-Unis. Mon projet stratégique intitulé « Propositions pour une entreprise citoyenne, éthique, exemplaire et une information de Service Public » fait bien sur la part belle à l’éditorial. Demain, mercredi, vous pourrez découvrir notre projet sur l’avenir du réseau régional de France 3. Un réseau magnifique, unique en Europe mais qui est trop souvent la victime des réformes à répétition à travers les mandats des patrons qui se succèdent. Mais vous verrez tout ça dans ce chapitre de mon projet, consacré donc à ce réseau déjà remis en cause dans le rapport Schwartz, que certains appellent la feuille de route du prochain président de France Télévisions.

En attendant la campagne textile reprend ses droits , et au passage ceux qui veulent figurer sur ce mur de tee-shirts, un petit mot sur mon blog et je vous explique comment vous le procurer. C’est pas cher et ça fait plaisir.

Merci Sophie !!!

Merci Sophie !!!

Coulisses et confidences

Là où je suis le calme règne. Idéal pour terminer la rédaction du projet que je me suis engagé à remettre au CSA, le 9 mars prochain. Autour de la succession de l’actuel président, ça frissonne de plus en plus. Au delà de ma démarche, soutenue par le SNJ, les candidats sortent du bois. Mais hier, une rumeur celle de la candidature de la numéro 2 d’Orange. Alors moi ça m’a fait rire jaune. Dans une entreprise au bord du burn-out permanent, les salariés ont plutôt besoin d’un management qui rassure, qui assure. Pas des méthodes de France Télécom/Orange même si on nous dit que ça c’était avant. Le but n’est pas ici d’attaquer les autres candidates et candidats. Non mais le choix que fera le CSA devra, en responsabilité, intégrer aussi des engagements sociaux de la part de l’élue ou l’élu. C’est bien joli de parler de révolution numérique,de réinvention,de réformes accélérées, mais attention aux unes et aux autres. Les salariés de France Télévisions n’en peuvent plus de ces empilements de changements mal construits, sans objectif, à marche forcée au mépris des personnes, et surtout pour quels résultats ? Nos dirigeants aiment à dire qu’ils incarnent le changement face à des immobilismes. Mais dire que leurs projets sont mauvais c’est de l’immobilisme, alors que nous proposons des alternatives jamais étudiées ? C’est aussi pour cela que je vais aller au bout de ma démarche en portant mes propositions au CSA. Un projet pour une entreprise citoyenne, éthique et pour une information de Service Public.

Un cliché pour un candidat (12)

C’est quand même assez cocasse, ces histoires de candidature. Tenez un exemple pour ce billet du jour. Hier Le Figaro m’a tué en une rafale, pendant que son patron essaye d’en vendre. Alexandre Michelin, premier candidat déclaré à la Présidence de France Télévisions. Première nouvelle alors celui qui se déclare en deuxième est le premier. C’est fou ça. A moins de considérer que le premier ne compte pas parce qu’il est un petit, un gueux, un salarié quoi, pire un syndicaliste. Vous savez ces syndicalistes que tonton Marcel n’aimait pas trop dans les BD du même nom. Une tradition Dassault sans doute, qui se retrouve sous la plume de ses journalistes médias, qui ont tout simplement décidé de ne pas parler de ma candidature. Même pas mal. D’autres ont fait leur boulot en corrigeant cette erreur qui n’est pas anodine. Comme un journalisme de classe qui se propage, cette faute professionnelle n’atteint pas ma détermination. Et puis un mot sur ce deuxième candidat déclaré, moi je lui dis bonne chance et bravo de jouer le jeu de la transparence en se déclarant au grand jour. Un point commun au regard de tous ceux qui œuvrent dans l’ombre. La télévision publique mérite ce grand débat, pas ces petites mesquineries d’une presse qui voudrait choisir ceux qui peuvent se présenter et jouer dans la cour de ceux qu’ils estiment grands. Moi je sais où sont mes soutiens. Tiens d’ailleurs sur le cliché du jour, ce sont les premiers, les plus chers à mon cœur et pour eux premier ou deuxième c’est pas important, leur hiérarchie est bien plus belle.

Merci Malina et Matteo !!!

Merci Malina et Matteo !!!

Un cliché pour un candidat (11)

Quatre photos pour le prix d’une, pour un soutien qui me vient cette fois du Nord de la France. Histoire de vous dire, l’espace de ce post, que le réseau régional de France 3 aura toute sa place dans le projet stratégique que je suis en train de peaufiner dans la perspective de mon dépôt de candidature le 9 mars prochain au CSA. Un projet qui développe aussi bon nombre de propositions sur la nécessité de réformer la gouvernance de France Télévisions. Petit rappel pour ceux qui arrivent sur ce blog, voilà comment un beau jour de mai 2014, dans une tribune publiée par Libération, je me lançais dans cette aventure personnelle et collective.

IMG_0270

Merci Virginie !!!

IMG_0269 IMG_0272

Merci Jean-Marie !!!

Merci Jean-Marie !!!

Un cliché pour un candidat (8)

Depuis que j’ai engagé cette démarche personnelle, il est clair que sans le soutien des uns et des autres, il aurait été plus confortable de s’arrêter en chemin, et de regarder les professionnels de la candidature, prétendre diriger France Télévisions. En spectateur, il faudrait donc les contempler en train de décider de notre avenir entre eux, sans broncher. Mais ce n’est pas mon choix, loin de là. Je veux, avec ceux qui me soutiennent, peser dans ce débat, projet contre projet, dessiner l’avenir de la télévision publique, pas celui des candidats qui seront en lice.

 Merci Antoine et Richard !!! Merci Antoine et Richard !!!

Un cliché pour un candidat (5)

Un début de semaine, placé sous le signe du groupe. Dès le début de cette initiative, j’avais déclaré que cette candidature était individuelle, mais pour porter un collectif. Les aspirations des salariés dans le moteur, mais aussi les projets d’une organisation comme l’un des carburants. Et ce soutien me vient tout droit du Syndicat National des Journalistes, qui m’a encouragé lors de son dernier congrès en 2014, et qui immortalise le tout à travers ce cliché de groupe.

Merci au SNJ National !!!

Merci au SNJ National !!!